Vietnam

Hô-Chi-Minh-Ville, l’intrépide

5 juin 2016

 

Dimanche 15 mai, nous quittons Can Tho pour Hô-Chi-Minh-Ville dans un bus moderne, confortable et avec le WIFI ! Je suis contente de prendre le bus, c’est dire ! Je passe donc 3 h 30 à regarder des vidéos de youtubeuses et Robin regarde One Piece. En arrivant dans le centre-ville, après quelques kilomètres à pied, nous atterrissons dans le quartier des touristes. Il y a beaucoup de circulation, beaucoup de monde et des rabatteurs d’hôtels. La majorité des hôtels affichent complet et, après plusieurs visites de chambres, on craque pour une au-dessus de notre budget, mais avec vue sur le tour Bitexco !

 

Balade dans Hô-Chi-Minh-Ville

Après avoir observé la tour toute la nuit, nous partons à la découverte de la ville. Hô-Chi-Minh-Ville est la capitale économique du pays, elle compte plus de 8 millions d’habitants. Les Vietnamiens l’appellent encore Saigon, bien qu’elle ait été officiellement renommée à la fin de la guerre du Vietnam, en 1975, en référence au leader des vainqueurs : Hô Chi Minh. Nous arpentons l’avenue Nguyen Hue, soit disant l’équivalent de nos Champs Élysées, avec l’Hôtel de Ville. Quelques rues plus loin, nous découvrons la Cathédrale et la Poste Centrale, deux bâtiments datant de l’époque coloniale française. La toiture de la poste a été dessinée par Gustave Eiffel.

 

Après notre balade, nous procédons à un changement d’hôtel pour ne pas exploser notre budget. En chemin, un rat déboule devant Robin, qui l’envoie balader d’un coup de pied avant même de l’avoir vu. Beurk.

 

Le musée de la Guerre du Vietnam

À peine installés dans notre nouvel hôtel (chambres chez l’habitant plutôt qu’hôtel), nous allons visiter le musée consacré à la Guerre du Vietnam. C’est le musée le plus visité de la ville.

 

Le musée regroupe une quantité impressionnante de photos illustrant la guerre. Malheureusement, nous trouvons qu’elles ne sont pas très contextualisées. Certaines photos sont très dures, notamment des gros plans sur des enfants déformés par l’agent orange. L’agent orange est le surnom donné à l’herbicide déversé par avion par les Américains au-dessus des forêts et des champs. Il y a aussi des photos montrant le carnage provoqué par le napalm, dont la fameuse photo de la fillette. Voici la photo récupérée sur Google et un article du NouvelObs concernant le retour du photographe sur le lieu de la photo :

South Vietnamese forces follow after terrified children, including 9-year-old Kim Phuc, center, as they run down Route 1 near Trang Bang after an aerial napalm attack on suspected Viet Cong hiding places, June 8, 1972. A South Vietnamese plane accidentally dropped its flaming napalm on South Vietnamese troops and civilians. The terrified girl had ripped off her burning clothes while fleeing. The children from left to right are: Phan Thanh Tam, younger brother of Kim Phuc, who lost an eye, Phan Thanh Phouc, youngest brother of Kim Phuc, Kim Phuc, and Kim's cousins Ho Van Bon, and Ho Thi Ting. Behind them are soldiers of the Vietnam Army 25th Division.

AP Photo/Nick Ut

Article « Fillette brûlée au napalm : le photographe retourne sur place »

Après le musée, nous allons au Palais de la Réunification. Ce monument historique est entré dans l’histoire quand les troupes du Nord Vietnam prirent d’assaut le palais, synonyme de la chute de Saigon et du Sud Vietnam. Ce fut la fin de trente ans de guerre. Malheureusement, nous ne pouvons pas le visiter car une cérémonie se prépare dans le bâtiment. Nous rentrons donc à l’hôtel, alors que la météo se gâte et nous avons le droit à une grosse pluie tropicale.

 

Se faire masser par des aveugles

En fin de journée, nous allons dans une association pour nous faire masser par des aveugles. Personne ne parle anglais et nous sommes un peu déboussolés. On nous dit d’aller dans une grande pièce où les tables de massage sont séparées par des rideaux. On s’installe. La masseuse arrive et me montre d’enlever mon T-shit. C’est très bête comme réflexion, mais je me dis « comment elle sait que j’ai un T-shirt ?! ». Je m’installe et la torture commence. Elle me met une sorte d’huile sur le corps. Cela sent le baume du tigre et c’est tellement fort que ça me pique partout. J’entends que le massage de Robin a commencé. Il doit souffrir aussi car j’entends le masseur lui donner des petits coups. Je l’imagine comme dans les films avec un masseur qui tape son dos avec ses bras (ce qu’il me confirmera). Le massage dure une heure et je compte les minutes. La masseuse me tire les bras, les orteils et même les oreilles. Quand elle passe au cou, je me demande si elle va m’étrangler. Elle m’appuie sur les vertèbres, je mords la serviette. Robin est toujours en train de se faire taper… Au bout d’une heure, je le retrouve dans le même état que moi. Lui s’est fait taper, moi je me suis fait écarteler. Nous sortons encore plus déboussolés. Je ne veux pas crier victoire trop vite, mais il semble que je n’ai plus mal au dos (que je traîne depuis le début du Cambodge). Quoi qu’il en soit, c’est une sacrée expérience.

 

La tour Bitexco

Pour notre dernier jour à Hô-Chi-Minh-Ville, nous continuons de nous balader dans la ville. Nous décidons de monter à la fameuse tour Bitexco, car il fait beau. Elle est très moderne et pourtant, au pied de celle-ci, il y a un marché très traditionnel.

 

Avec ses 262 mètres, la tour Bitexco est la plus haute du Vietnam. Comme à Melbourne, on adore voir la ville de haut. La vue à 360 degrés est impressionnante et cela permet de se rendre compte la taille de cette ville aux multiples contrastes.

 

Nous rentrons à l’hôtel avant la pluie qui, à cette époque de l’année, tombe en fin de journée. Nous profitons aussi de ces derniers instants à Hô-Chi-Minh-Ville pour tenter de photographier les flux de motos. Il y a plus de 4 millions de motos, dont certaines sont très chargées ! Contre toute attente, traverser la rue hors d’un passage piéton est presque un jeu d’enfant. Il suffit de traverser à allure constante et le miracle opère.

 

Nous quittons le vacarme d’Hô-Chi-Minh-Ville pour Mui Né, une petite station balnéaire un peu plus au Nord.

Vous pourriez aimer

11 Commentaires

  • Répondre Katherine 5 juin 2016 à 19 h 46 min

    Il est très, très bien et intéressant ce blog. Adou, je suis trop fière de toi !

    • Répondre Elise 16 juin 2016 à 19 h 26 min

      Merci 😇

  • Répondre coco 6 juin 2016 à 11 h 27 min

    Excellent !!! La cathédrale en photo, c’est celle où se sont mariés les grands-parents de Fred et où a été baptisé son papa !!! Il l’a prise en photo quand il y était en septembre dernier et je la reconnais 🙂
    Et la poste c’est celle ou son grand-père allait déposer sa solde toutes les semaines !!
    C’est drôle de voir ces photos sur votre blog !!!
    bisous les cop !
    a+

    • Répondre FF 14 juin 2016 à 18 h 57 min

      Ces photos et vos récits de Saïgon (HCM ??? connait pas…) me parlent beaucoup.
      D’abord parce que j’ai eu la chance d’y aller en septembre dernier, mais surtout parce qu’en effet, c’est la ville où mes grand-parents se sont mariés et ont vécus qq années.

      En parcourant vos étapes précédentes au Vietnam et Cambodge, me viennent plein d’anecdotes et d’images « familiales ». Je les partagerais un jour avec vous, à l’occase.
      Mais l’important aujourd’hui, c’est votre voyage, votre découverte.

      bravo et a+

      FreFred

      • Répondre Elise 16 juin 2016 à 19 h 37 min

        Désolé, nous n’avons pas trouvé de rime avec Saigon. Vivement un apéro niçois 😘

    • Répondre Elise 16 juin 2016 à 19 h 27 min

      C’est fou ça! Vivement que Fred nous en raconte plus à notre retour. Bisous

  • Répondre anna 7 juin 2016 à 20 h 03 min

    hé bé! vous n’êtes pas tout seuls dans la capitale!! heureusement qu’il y a du soleil pour tous!profitez bien! on n’a pas su si robin avait aimé son massage…

  • Répondre OREL SON 9 juin 2016 à 16 h 03 min

    La visite du musée a du etre impressionante et marquante !!! rien que l’image, meme si elle est deja connue, me glace le sang !!! bref commennt va ton dos ?? 🙂 bisous

    • Répondre Elise 16 juin 2016 à 19 h 28 min

      Très bien! Merci les aveugles 😂

  • Répondre Margaux 31 janvier 2017 à 14 h 57 min

    Bonjour Elise, nous partons au Vietnam prochainement, puis-je avoir le nom de votre hotel? Nous en cherchons un.
    Merci beaucoup pour votre aide et belle journée!

    • Répondre Elise 2 février 2017 à 19 h 22 min

      Bonjour Margaux,

      Tout d’abord, merci de nous lire et pour ton commentaire. Il est facile de trouver une chambre directement sur place à Ho-Chi-Minh-Ville. La première nuit, nous avons dormi au Eco Backpackers Hostel. C’est une sorte d’auberge de jeunesse un peu « à l’européenne ». Notre chambre au dernier étage avait une très belle vue sur la ville ; cela a été notre hôtel le plus cher au Vietnam (20$ la chambre double). Nous avons passé deux nuits supplémentaires au Quang Homestay, (dans la rue parallèle à l’Eco Backpackers). La chambre double était très correcte et grande (12$ la chambre double).
      Bonne préparation, le pays est top et Ho-Chi-Minh-Ville est une grande ville pleine de surprise!

      Bon voyage

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.