Vietnam

Hoi An, une histoire de lampions et de vieilles pierres

12 juin 2016

 

Après avoir quitté Da Lat, nous arrivons 5 h 30 plus tard à Nha Trang. C’est une grande station balnéaire et nous avons décidé de ne pas nous y arrêter. Nous faisons un petit tour dans la ville, croisons des dizaines de Russes et des centaines de Vietnamiens venus profiter de la plage. Nous croisons aussi un rat qui profite de la plage. En début de soirée, nous embarquons en bus de nuit pour Hoi An.

 

Lundi 23 mai 

Nous arrivons à Hoi An et nous sommes au centre du Vietnam (à plus de 1 200 kilomètres du poste-frontière que nous avons passé). Le bus nous dépose à 6 h du matin et nous traversons la ville pour rejoindre l’hôtel que nous avons réservé (comme quoi tout arrive, parfois on s’organise). Nous débarquons à 7 h et notre chambre est libre, pas besoin d’attendre le check-in jusqu’à 14 h, ouf ! Nous sommes accueillis par le propriétaire. Il est fier de nous raconter qu’il a travaillé dans l’usine « de » Décathlon. Sa femme dort encore, elle accouche dans une semaine d’un garçon. Ça aussi il en est fier, un deuxième garçon ! Au Vietnam, mieux vaut avoir un garçon qu’une fille, qui partira vivre dans la famille de son mari (l’avortement sélectif est toujours pratiqué…). Voici un article pas très récent, mais qui résume bien le phénomène toujours d’actualité en 2016 : Courrier International – « l’avortement sélectif se banalise ».

Pour cette première journée à Hoi An, nous découvrons la ville à vélo. Le centre-ville est assez petit et c’est agréable de s’y balader. La vieille ville et ses maisons en bois sont classées au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous goûtons aux spécialités locales : le cao lau (nouilles épaisses avec des pousses de soja et des herbes), les wontons frits (raviolis chinois) et les roses blanches (raviolis aux crevettes). Dans la soirée, nous enfourchons de nouveau nos bicyclettes pour voir les lampions allumés dans la ville. Hoi An est réputée pour ses lampions qui y sont fabriqués depuis plus de 400 ans. Il y a beaucoup de touristes et nous devons même descendre de vélo pour avancer. Nous visitions aussi une petite maison privée en bois, où la famille vit toujours. La maison est très belle, mais on nous sollicite beaucoup pour acheter des souvenirs.

 

Mardi 24 mai 

Deuxième journée à Hoi An, nous visitions la ville de fond en comble. Nous commençons par le marché, car rien de mieux que des poissons en train d’agoniser ou de la viande fraîche pour l’odorat du matin. 

Nous enchaînons par un spectacle de musique et de danses traditionnelles dans une belle maison (Xu Dang Trong and Traditional Art performance). Nous sommes assis au milieu d’un groupe de Français qui me donnent tous leurs avis sur leur voyage, le TO, les hôtels, le programme, j’ai l’impression de faire mes retours clients !

 

Nous continuons par la visite de deux maisons en bois, la Old house of Tan Ky et la Old house of Phung Hung. Les maisons sont régulièrement inondées. Une toise indique les niveaux atteints par les crues récentes. Celle de 1964 est arrivée 20 cm sous le premier étage. Et depuis 1999, il y en a quasi tous les trois ans. Ces maisons mélangent trois styles : chinois (pour l’atrium avec véranda intérieure), japonais (le toit à quatre pans) et vietnamien (les poutres verticales en forme de flèche pointant vers le ciel).

Nous allons ensuite voir un temple d’une famille chinoise, Phuc Kien Assembly Hall et une maison-temple, Tran Family’s Chapel. On a droit à des commentaires en français et au passage systématique par la boutique.

 

Dans la soirée, nous dînons des Banh Mi et des beignets au marché de nuit. Nous croisons par hasard le couple d’Anglais avec qui nous étions à Can Tho. Ils nous ont vus à Da Lat sur notre moto sans que nous les voyions !

 

Mercredi 25 mai 

Réveil à 6 h pour visiter les alentours en scooter. Nous passons dans plusieurs rizières où hommes et femmes sont déjà au travail. Un homme nous propose de monter sur… son buffle (euh… non merci). Nous continuons la balade pour voir un joli petit port et des plages, mais qui ne sont pas magnifiques (nous  devenons exigeants…).

 

En milieu de journée, nous partons pour le site Cham de My Son. Le site est à 50 km et le GPS nous indique que nous roulons au milieu des rizières. My Son est le site archéologique le plus important du royaume du Champa (IIe au XVe siècle). Ce fut un centre religieux et politique, avant de devenir la capitale du royaume. Une fois arrivés, nous avons de la chance, car nous découvrons le site sans personne (même pas besoin d’attendre que les touristes sortent du cadre de la photo) ! L’environnement est très sauvage, mais le site est assez petit et a été sacrément détruit par la guerre du Vietnam. Même si cela n’a rien à voir avec les temples khmers d’Angkor, car ce n’est ni la même période (My Son est plus ancien) ni la même civilisation, on compare forcément un peu (après tout, ce ne sont que de vieilles pierres). Du coup, c’est un peu moins impressionnant et majestueux que ce que nous avions déjà vu.

 

Nous sommes moins chanceux avec la météo. Sur le chemin du retour, quelques kilomètres après être montés sur la moto, il se met à pleuvoir. L’heure de route sous la pluie n’est pas des plus agréable. Cependant, cela semble davantage convenir aux agriculteurs, qui sont tous sortis travailler dans les champs et sont couverts de boue.

 

Jeudi 26 mai 

Pour le dernier réveil à Hoi An, Robin se lève à 4 h 30 pour aller voir le lever du soleil dans les rizières (pendant que je dors…). Après un dernier petit-déjeuner de pancakes mangue/banane, nous voilà en direction de la ville de Hué.

Vous pourriez aimer

7 Commentaires

  • Répondre Bobi 13 juin 2016 à 17 h 45 min

    Les Cau Lao et les roses blanches ont pas l’air dégueu ! A quand des photos de scorpions frits, de bols de sang coagulé ou d’oeufs de caille couvés au tamarin ? Un peu d’aventure culinaire ! 😉

    • Répondre Elise 16 juin 2016 à 19 h 35 min

      On a déjà donné lors de précédents voyages, mais si tu le souhaites on te ramène quelques souvenirs culinaires 🐛🕷🦂

  • Répondre Agnès 15 juin 2016 à 4 h 10 min

    Robin a bien fait de se lever tôt pour prendre en photos le lever du soleil,,, elles sont magnifiques ! j’adore celle avec le paysan travaillant dans les rizières.
    Les pancakes mangue/banane;;;; un régal je pense.

    • Répondre Elise 16 juin 2016 à 19 h 41 min

      Les pancakes mangue/banane font partie de nos petit-dej favoris!

  • Répondre aurelie 17 juin 2016 à 21 h 58 min

    la bouffe, les paysages, le site !!! ca me plait bien tout ca !!! et le lever de soleil !!! canon !! Elise t’as fait ta feignasse ???? :p
    bisous

    • Répondre Elise 19 juin 2016 à 23 h 32 min

      Quand la chambre est propre et que le lit est top, moi je dors!

  • Répondre Yves 21 juin 2016 à 0 h 03 min

    Toujours de très jolies photos! Bravo!

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.