Vietnam

Découverte de la Baie d’Halong à partir de Cat Ba

19 juin 2016

 

Lundi 30 mai, 6 h 30, nous quittons Tam Coc en bus, direction l’île de Cat Ba, avec une douzaine de touristes. Arrivés à Haiphong (ville d’où partent les bateaux pour Cat Ba), on nous transfère dans un bus local. Le chauffeur demande à chaque touriste de payer en plus pour le bateau, alors que nous avons tous déjà payé pour le bus + le bateau. Certains payent sans poser de question. Avec un autre couple, nous donnons le numéro de téléphone de l’hôtel où nous avons acheté le billet. Le gars, vexé, lâche l’affaire et nous laisse tranquilles. Nous n’avons pas connu ça au Laos et au Cambodge, mais ici les tentatives d’arnaques dans les bus locaux nous tapent sérieusement sur le système. Nous partons enfin pour l’embarcadère, où nous prenons un bateau puis un bus pour rejoindre la ville de Cat Ba. Le tout au milieu de centaines de touristes vietnamiens. C’est un peu la guerre pour monter dans le bateau et le bus.

Une fois arrivés (après 3 bus et 1 bateau), une touriste nous demande si, nous aussi, nous allons à Cat Ba. Elle est tout étonnée lorsque nous lui expliquons que nous y sommes déjà ! Nous mettons une heure et demie à trouver un hôtel qui nous convient. La ville n’a pas grand intérêt. Il y a beaucoup de monde, car de nombreux Vietnamiens sont en vacances avec toute leur famille (parents, enfants, grands-parents, oncles, tantes, cousins, cousines, etc.). 

 

Mardi 31 mai – Découverte de l’île de Cat Ba

Nous louons un scooter et commençons par le Parc national de Cat Ba (le premier parc national du pays, créé en 1986). On monte jusqu’à un premier point de vue. En haut, nous trouvons un groupe de Vietnamiens installés. Ils nous offrent des prunes et une sorte de petite poudre. C’est gentil, mais… ce n’est vraiment pas bon. Les prunes ne sont pas mûres du tout et la poudre s’avère être ce qu’ils mettent dans leurs soupes de nouilles. Nous continuons notre ascension en montant à un deuxième point de vue, magnifique. Nous y attendons le ciel bleu, qui ne viendra pas.

 

Nous descendons et prenons la moto pour aller au nord de l’île, à une douzaine de kilomètres. La route est superbe et la baie où nous arrivons l’est encore plus. Nous pourrions y rester des heures à contempler le paysage, mais nous avons faim !

 

Nous retournons dans le centre de l’île pour déjeuner et pour visiter « la grotte de l’Hôpital ». C’est une grotte transformée en bunker, qui servit d’hôpital militaire aux Vietcongs pendant la guerre. Hô-Chi-Minh y aurait passé deux nuits en 1965 ! Même s’il n’y a plus de mobilier, le simple fait de traverser les différentes pièces fait froid dans le dos.

 

En fin d’aprèm, nous longeons la côte sud de l’île. La route devient une piste. Il n’y a pas grand monde et un long serpent frôle les roues de la moto. Les lumières du soir sont magnifiques, nous rentrons à la nuit tombée.

 

Mercredi 1er juin – La Baie d’Halong en jonque

Aujourd’hui, nous partons visiter la baie d’Halong, sur une jonque ! Nous avions très peur de nous retrouver sur un bateau avec des jeunes au goût prononcé pour la bière cheap, mais nous sommes sauvés. Nous ne sommes que 14 sur une jonque qui peut en contenir 60. La navigation commence par la traversée de villages flottants, puis nous faisons escale dans une ferme à poissons. Il y a de nombreux poissons et des sèches, mais surtout un mérou de 80 kg, enfermé sous la maison depuis 10 ans (apparemment pour porter chance – pauvre bête).

 

Nous reprenons la navigation. Nous sommes étonnés de ne croiser aucune autre jonque de touristes. Le rêve. Nous faisons une pause pour faire du kayak. On pagaye entre les pitons rocheux et passons à travers quelques grottes. Le paysage est à couper le souffle. Au retour, le guide nous propose de faire une course entre les 8 kayaks, sur 1 kilomètre. Alors que le départ n’est pas encore donné, on s’aperçoit que quelques couples jouent la gagne. Il n’en faut pas plus pour qu’on se dise mutuellement « on gagne ! ». C’est donc grâce aux biceps de Robin et à ma fierté (à défaut de biceps) que nous arrivons les premiers. S’en suit une baignade dans la baie et des sauts à partir du pont supérieur du bateau. Robin saute avec un couple de Gallois, qui perdent leur GoPro pendant le saut. Il est impossible de la retrouver, car la visibilité est nulle et le bateau tourne rapidement autour de son ancre. Je finis par me décider de me jeter à l’eau, moi la trouillarde. Rien qu’en enjambant la rambarde, je suis paniquée (j’ai le vertige, ça n’aide pas). Robin se marre en me filmant. À la neuvième vidéo, après un paquet de gros mots, je finis par sauter ! J’y retournerai plusieurs fois, avec toujours autant de peur.

 

Après le déjeuner dans ce paysage paradisiaque, nous reprenons la navigation pour atteindre une plage, au pied d’un pain de sucre. C’est tellement magique que je me sens obligée de sauter une nouvelle fois du pont du bateau. Nous nageons jusqu’à la plage déserte. L’eau est chaude, le ciel bleu, nous avons l’impression d’être dans un rêve. Cela nous fait penser à notre survol de la Grande Barrière de Corail. Nous réalisons que nous sommes en train de vivre une nouvelle journée qui marquera ce voyage.

 

Nous prenons le chemin du retour avec une dernière escale à Monkey Island (avec plus de touristes que de singes). Nous montons sur un pic rocheux pour la vue. Les trente derniers mètres s’avèrent être de l’escalade en claquettes. Et encore une fois, la vue est oufissime !!! Nous faisons une dernière baignade avant le retour au port et achever cette très belle journée (je crois que tout le monde a compris qu’on a kiffé !!).

 

Jeudi 2 juin, nous passons un début de journée tranquille, en attendant de partir pour Sapa. Après le déjeuner, nous nous installons dans un bar-resto pour trier des photos. Un anglais, qui doit partir rapidement, offre sa moitié de pizza à Robin. Dix minutes après, un Français nous donne ses frites. Robin est ravi. À 16 h, nous prenons un bus pour l’embarcadère. C’est le début d’un long voyage pour Sapa.

 

Et quand y’en a plus, y’en a encore :

Vous pourriez aimer

11 Commentaires

  • Répondre coco 20 juin 2016 à 14 h 58 min

    Magnifique !!!
    Vous ne m’avez pas fait rêver à cause du serpent mais quand même !!!! J’avoue : ca a l’ait vraiment vraiment très beau !!!! 😉
    Quel kiffe !!!!

    • Répondre Elise 20 juin 2016 à 20 h 42 min

      On a pensé à toi et on a pas mis la photo! 😉

  • Répondre Bobi 20 juin 2016 à 15 h 34 min

    Bon, ok, la baie d’Halong, c’est pas dégueu…. 😉

  • Répondre Agnès 20 juin 2016 à 20 h 31 min

    C’est vrai, la baie d’ Halong est sublime,,, comme dans les reportages tv.
    Escalader Monkey Island en thong,,,, il y en a qui n’ont pas peur !
    Au fait, le hamac c’est ….tirage au sort, galanterie de la part de monsieur (honneur aux dames), choix personnel, 1er arrivé 1er servi ou coup de bol ? en tout cas il avait l’air bien cosy et permet une belle photo.
    Petite précision : je ne vous trouve pas trouillarde du tout, bien au contraire et vous l’avez prouvé depuis le début du voyage (passage de « ponts » en bois pas très solides, balades en scooter ou sur divers « bâteaux », malmenée dans les bus, repas faits de choses inconnues, bestioles en tous genres, etc…).

    • Répondre Elise 20 juin 2016 à 20 h 58 min

      Pour le hamac c’est plutôt premier arrivé, premier servi!
      Plus les semaines passent, moins je suis trouillarde, mais j’ai encore une belle marge de progression 😀

  • Répondre Anthony 20 juin 2016 à 22 h 29 min

    Splendide ! L’un des plus beaux paysages présents sur ce magnifique blog. J’adore !!!

  • Répondre laetitia 25 juin 2016 à 23 h 27 min

    Si cela ne tenait qu’à moi, je vous décernerai immédiatement le 1er prix des courageuses !!!
    J’admire depuis toutes ces semaines votre goût de l’aventure et essaye de m’imaginer (souvent difficilement…) à votre place lorsqu’il s’agit de goûter des plats « exotiques », de croiser un rat sur la plage, de voyager dans des bus sur des pistes au bout du monde …
    Petit clin d’œil : je viens de faire un A/R en avion à Toulon pour un séminaire, et pratiquement tout le temps avec le sourire ! A mon échelle, vous pourrez constater que j’ai moi aussi progressé…

    • Répondre Elise 28 juin 2016 à 18 h 47 min

      Merci beaucoup et bravo pour l’A/R en avion à Toulon 💪

  • Répondre Al 1 juillet 2016 à 12 h 22 min

    C est très beau mais pas assez grand/ diversifié pour y passer un deuxième jour?

    • Répondre Elise 3 juillet 2016 à 16 h 48 min

      On a hésité à faire deux fois la même journée mais notre timing était un peu serré pour aller aussi au Nord.

  • Répondre 32 jours au Vietnam : notre bilan – Elise on the way 2 juillet 2016 à 20 h 33 min

    […] et en kayak dans la Baie d’Halong. Comme j’ai déjà pondu une tartine sur le sujet dans cet article, je vais être brève : météo parfaite, équipe sympa, paysages magnifiques, eau chaude, repas […]

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.