Bilan Vietnam

32 jours au Vietnam : notre bilan

2 juillet 2016

 

Après 32 jours au Vietnam (12 mai/12 juin), voici notre bilan. Nous avons passé un mois complet au Vietnam et ce n’est pas assez pour découvrir tout le pays ! Nous n’avons pas arrêté et nous avons fini un peu sur les rotules. Nous sommes devenus des pros de la sieste du matin, entre 6 h et 7 h 30, après des nuits en sleeping-bus sans dodo, pour enchaîner sur des journées intenses. Notre étape la plus light aura été celle de Sapa, alors que nous avons fait un petit trek !

Tout ça pour dire que nous sommes ravis de notre séjour au Vietnam et de la façon dont nous avons articulé notre parcours. Nous n’avons pas perdu une seule journée !

Nous quittons le Vietnam en espérant y retourner, notamment pour découvrir davantage le Nord. Hormis Sapa, le Nord est une région peu touristique, souvent montagneuse et parfois inaccessible en bus. L’idée serait de revenir et de voyager… à moto ! (Comme Bouddha, j’espère me ressusciter et avoir plusieurs vies pour tout faire.)

Comme d’habitude, notre parcours :

Carte itinéraire bilan Vietnam blog voyage 2016 

Le Vietnam, c’est 31 dodos, dont :

  • 26 nuits en hôtel ou guesthouse. Nous avons eu de tout, des sympas et propres et des sacrément défraîchis (pour des prix similaires !). Pour la première fois, nous avons eu le droit aux blattes dans la chambre à deux reprises.
  • 3 nuits en sleeping-bus : la première, nous avons un peu dormi ; la seconde, nous sommes arrivés à 3 h 45 du matin, sans avoir vraiment dormi ; la troisième, nous n’avons presque pas dormi.
  • 2 nuits en homestay dans deux familles différentes, lors du trek.

 

Le Vietnam en vrac

– 0 gros bobo ! MI-RA-CLE ! Après ma rage de dents et les 5 kg perdus de Robin au Laos, puis son entorse au Cambodge, on se demandait ce qui allait nous tomber dessus au Vietnam. La réponse est… rien ! Alors évidemment, Robin a toujours son orteil qui se luxe. De mon côté, j’ai cru mourir d’un mal de ventre, je me suis rentré un clou dans le pied et je suis tombée dans les rizières. Rassurez-vous, j’aurais pu faire bien pire : 

 

5 coupures d’électricité, dont une qui a empêché Robin de commander son dessert dans un resto de Sapa. Trop dure la vie.

– 7 motos louées. Vous l’avez compris, la prochaine fois, nous achetons une moto pour redécouvrir le Vietnam.

– 2 jours à vélo. C’était top pour découvrir la ville de Hoi An !

 

Nos + au Vietnam

– La diversité des paysages, tous aussi magnifiques les uns que les autres. C’est cette diversité que l’on a préférée : des canaux du Delta du Mékong aux immeubles modernes d’Hô-Chi-Minh-Ville, des dunes de Mui Né aux hauts plateaux de Dalat, puis des pics karstiques de Ninh Binh à la magnifique île de Cat Ba et la baie d’Halong, pour finir dans les rizières en terrasse de Sapa, etc. On en a pris plein les mirettes ! On ne pensait pas qu’il y avait autant de choses à voir (on ne pensait pas non plus qu’il y avait autant de Vietnamiens !).

– Un pays aux multiples facettes. Le Vietnam nous a vraiment beaucoup étonnés. Tous les jours, nous découvrions des choses que nous n’avions jamais connues, vues, entendues, mangées, etc. De plus, c’est un pays qui a une culture riche et variée. Dans un même quartier, il est possible de visiter une église construite par les Français, une pagode avec des reliques de Bouddha et un temple taoïste. Il y a aussi des maisons inspirées de l’architecture japonaise, des malls façon consommation américaine et des ethnies qui font perdurer leurs traditions. C’est pour cela qu’un mois est loin d’être suffisant pour tout découvrir !

De plus, les habitants sont à l’image du pays. Nous avons rencontré beaucoup de gens très gentils, serviables et souriants, mais aussi quelques grosses brutes, en particulier dans les transports. C’est la première fois qu’on se retrouvait face à autant d’agressivité. On ne retiendra que ceux qui nous offert le thé, le café, une dame-pipi qui ne m’a pas fait payer alors que les Vietnamiennes payaient, un monsieur qui a fait un détour pour nous amener à la station-service, etc.

 

– Nos virées à moto. Encore une fois, nous avons adoré louer des motos. Logique, quand on sait qu’on en a loué… sept ! Cela nous a vraiment permis de sortir (un peu) des sentiers battus, notamment en allant se balader au hasard dans les rizières.

 

Notre journée en bateau et en kayak dans la Baie d’Halong. Comme j’ai déjà pondu une tartine sur le sujet dans cet article, je vais être brève : météo parfaite, équipe sympa, paysages magnifiques, eau chaude, repas pantagruélique, BONHEUR !

 

– Notre trek à Sapa. Nous avions peur de croiser plein de touristes, de rencontrer des ethnies qui s’habillent seulement pour les touristes, d’être sollicités pour acheter des souvenirs, etc. Nous avons payé plus cher que la moyenne pour prendre un trek avec une bonne agence et nous n’avons pas connu (subi) tout ça. Comme quoi, l’argent achète même « l’authenticité »… !

 

Nos – au Vietnam

– Money, money, money. Des vendeuses qui te disent « Buy something », aux hôteliers qui demandent des prix gonflés, en passant par des trajets en bus qui coûtent du simple au triple, les Vietnamiens nous ont semblé beaucoup plus intéressés par l’argent que les Laotiens ou les Cambodgiens. Dans les bus, après avoir tendu nos tickets, on a entendu plusieurs fois « money » et ce n’est pas toujours évident de tenir tête. Des hôteliers ont essayé de nous vendre des tickets de bus ou des excursions deux ou trois plus chers que les prix « normaux » (il n’y a jamais qu’un seul prix). Au final, on ne peut faire confiance à personne et il faut toujours comparer pour trouver le meilleur rapport qualité/prix.

– L’anglais ! À plusieurs reprises, nous nous sommes retrouvés dans des situations où personne ne parlait anglais. Au resto, ce n’est pas un problème, mais dans les hôtels ou les transports, c’est parfois plus compliqué. Le plus dommage est de n’avoir pu parler qu’avec des Vietnamiens qui travaillent dans le tourisme. À contrario, on a été étonné du nombre de jeunes enfants qui baragouinaient quelques mots d’anglais. Plusieurs fois, des enfants sont venus nous voir pour nous demander notre prénom et d’où on venait. So cute !

– La pollution. Encore plus importante qu’au Laos et au Cambodge. Je crois que ce qui nous a le plus frappés, ce sont les plages. Hormis celles qui sont « nettoyées » pour les touristes, nous n’avons vu que des plages dégueulasses. Voilà, le mot est dit. Des voyageurs qui sont allés sur l’île de Phuc Quoc, en théorie les plus belles plages du pays, nous ont dit la même chose : « C’est dégueu ». Sans parler de la pollution qu’on ne voit pas. Il y a quelques mois, il y a eu plusieurs manifestations suite à une mortalité élevée des poissons. On nous a aussi déconseillé de nous baigner au centre du pays, suite aux rejets de l’usine taïwanaise Formosa. Exit aussi la belle image du paysan avec son chapeau pointu dans son champ de riz tout beau, tout naturel. On ne compte plus le nombreux de bidons d’engrais chimiques vides qui traînent (surtout autour de Hoi An et Hué).

– Une culture parfois dure à appréhender. C’est difficile à expliquer, mais plusieurs fois, nous en avons eu marre de voir et d’entendre des gens cracher, d’avoir des portes de toilettes publiques qui arrivent au nombril (surtout au Nord), de se retrouver dans des bus avec la musique à fond ou des bateaux pleins à craquer et que tout le monde hurle (nous sommes tombés pendant les vacances Vietnamiennes, ceci explique cela). Nous ne sommes jamais allés en Chine, mais on s’y serait cru parfois ! Nous étions bien loin du calme du Laos et du Cambodge.

– Le bruit et l’agitation. Cela vient compléter le point précédent. Clairement, il ne faut pas venir au Vietnam pour se reposer et chercher la tranquillité. Les Vietnamiens sont 93 millions, alors que le territoire est deux fois plus petit que la France. Autant vous dire qu’il y a du monde partout ! De plus, les Vietnamiens ne sont pas les rois du silence : ils sont fans de karaoké et de klaxons.

Édit du bilan du Laos : on avait écrit qu’on ne comprenait pas pourquoi beaucoup de voyageurs trouvaient qu’il y avait une douceur de vivre au Laos. C’est bon, on a compris. On a même très bien compris. (Pour des raisons de visa, les voyageurs commencent généralement par le Vietnam et enchaînent sur le Laos — nous avons fait le contraire, pour le climat.)

 

Nos lieux coup de cœur (par ordre de visite)

– Le Delta du Mékong

 

– Les alentours de Mui Né

 

– La vue depuis le sommet du temple Hang Mua

 

– Île de Cat Ba & la baie d’Halong

 

– le Nord de Sapa

 

Nous avons aussi beaucoup aimé les villes, Hô-Chi-Minh-Ville pour son effervescence, Hanoï pour son authenticité, mais ce sont de grandes villes qui demandent plus de temps pour bien les découvrir.

Prochaine étape la Thaïlande !

Vous pourriez aimer

13 Commentaires

  • Répondre Caro 2 juillet 2016 à 20 h 47 min

    Ouiiii le bilan!! j’adoreeee quand vous le faites! Des bisous à vous deux!!!!!

    • Répondre Elise 3 juillet 2016 à 16 h 49 min

      Tant mieux car c’est les articles les plus durs à écrire! Bisous Caro

  • Répondre aurelie 2 juillet 2016 à 22 h 22 min

    happyyy !!! merci pour le debrief 🙂
    bisous

  • Répondre Anthony 3 juillet 2016 à 2 h 55 min

    J’adore les bilans !!! Merci c’était super chouette. J’arrive !! Bisous

    • Répondre Elise 3 juillet 2016 à 16 h 50 min

      Même pas cap de venir 😂

  • Répondre Fabienne Petit 3 juillet 2016 à 16 h 24 min

    Bluffée par la carte du Vietnam avec les petits dessins des bus, des bateaux utilisés: digne de vrais routards et d’être dans un guide…Top. La 1ère photo de la baie d’Halong m’a scotchée ….👍

    • Répondre Elise 3 juillet 2016 à 16 h 53 min

      Robin a eu du mal à faire rentrer tous les petits dessins. Merci beaucoup!

  • Répondre Al 4 juillet 2016 à 5 h 55 min

    Bravo et la baie d halong terrestre ne me semble pas aussi connue que celle maritime mais elle envoie du lourd (et c est un authentique marin qui parle !!) !!

    • Répondre Elise 24 juillet 2016 à 22 h 17 min

      On parle de ta balade en cargo ? 😂

  • Répondre Steph 24 juillet 2016 à 21 h 15 min

    Je surkiffe les cartes! Bravo Robinou! Et j’adore la syntyèse, comme d’hab! Bravo Adl!
    Franchement, ça vaut le coup que vous vous preniez la tête!
    Désolée pour le décalage « date de parution de l’article-date du commentaire », j’étais en mer! Et là, je me met à jour de votre blog, et j’aime!

  • Répondre Voyage vietnam 26 octobre 2016 à 9 h 03 min

    Des images sublimes, de très bonne qualité, des paysages à couper le souffle, des panoramas grandioses… Vous nous vendez du rêve et vous nous faites voyager avec vous ! Et je suis bien d’accord avec tout le monde : les bilans sont peut être le plus dur pour vous à rédiger mais de mon point de vue c’est vraiment ce que préfère lire !!
    Merci beaucoup à vous pour avoir partager votre expérience !

    • Répondre Elise 15 novembre 2016 à 15 h 39 min

      Merci beaucoup pour votre commentaire !

  • Répondre vietnamdragontravel 3 juillet 2018 à 11 h 09 min

    Merci du partage.
    j’aime bcp
    attendez d’autre chose

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.