Jour J Thaïlande

Final stop, Bangkok !

1 octobre 2017

 

Lundi 17 octobre – Ciao Myanmar, de retour à Bangkok

Nous partons de bon matin à l’aéroport « international » de Mandalay. « International », car tous les vols sauf le nôtre sont à destination de villes birmanes. Nous sommes bien tristes de quitter le pays…

Comme aucun vol Birmanie-France ne nous convenait, nous avons choisi de faire un stop de 3 nuits à Bangkok. Cela nous permet aussi de faire une petite transition entre la fin de ce voyage (intense) et notre retour en France (intense, mais beaucoup moins drôle). On connait déjà Bangkok et, même si c’est une ville où il y a mille choses à faire, nous avons réservé un hôtel sympa pour nous offrir trois jours de tranquillité. Cela changera de notre dernier passage, 5 mois auparavant, où nous sommes arrivés sans avoir rien réservé et avions atterri dans une chambre minable à moins de 10 € la nuit.

En atterrissant à Bangkok, nous prenons un taxi jusqu’à l’hôtel. Fini les galères des bus locaux et les attentes interminables pour économiser nos euros. Le taxi nous dépose devant l’hôtel, où nous découvrons notre meilleure chambre du voyage. On est content ! Comme nous avons pris une option VIP, nous avons accès à un salon avec buffet en fin d’aprèm. À peine arrivés et déjà un premier festin ! On en profite à fond, c’est délicieux.

 

En début de soirée, nous allons faire un tour dans le marché de nuit de Patpong. C’est l’un des plus sulfureux de la ville où de très nombreuses jeunes filles gagnent leur vie dans des bars et des boites de nuit glauques. Les dérives du tourisme…

Mardi 18 octobre – Le roi est mort  

Réveil à 7 h 30 après une bonne nuit. Nous montons au Club Lounge pour le petit-déjeuner. C’est succulent, nous mangeons beaucoup, beaucoup, beaucoup !

Avec du recul, on se rend compte que l’on était complètement dingues de mettre le réveil à 7 h 30 alors que nous avions envie de ne rien faire ! Mais à l’époque, 7 h 30 c’était une grasse mat’ !

 

Vers 11 h, nous sortons nous balader. Le roi de Thaïlande est mort 5 jours plus tôt. Il était extrêmement apprécié du peuple et le pays est en deuil. Tous les Thaïlandais, sans exception, sont habillés en noir ou en pantalon noir et chemise blanche. D’immenses portraits du roi sont affichés dans les boutiques, les restaurants, les hôtels et même sur les façades des immeubles. C’est assez impressionnant. Nous nous rendons en métro au centre commercial Emporium pour se balader au frais. Comme d’habitude, nous n’achetons rien et nous nous perdons dans ce énième gigantesque centre commercial de Bangkok. Des registres pour la mort du roi sont installés à chaque entrée et des Thaïlandais font la queue pour rendre hommage à leur défunt roi.

 

Comme hier, nous dinons au Club Lounge et profitons d’un nouveau festin. Pour déculpabiliser, nous allons courir à la salle de sport! La salle est ultra moderne, avec vue sur la ville illuminée. On est très loin de nos soirées en pleine nature en Australie ou dans des bouis-bouis au Laos !

 

Mercredi 19 octobre —  Pas de piscine et préparation du retour

Le réveil nous sort de notre sommeil à 7 h 30. Encore une fois c’est dur de se lever. Nous montons sur le toit pour voir la piscine de l’hôtel, mais elle est encore fermée. Quelques jours avant notre arrivée, nous avions reçu un mail nous indiquant qu’elle serait fermée pour travaux au début de notre séjour. Déçus de ne pas avoir pu se baigner et toujours aussi fatigués, nous nous recouchons pour une petite sieste !

Vers midi, nous partons faire un tour vers le fleuve. Nous errons dans les rues et n’arrivons même pas jusqu’au fleuve ! Nous sommes crevés et il fait chaud. En rentrant à l’hôtel, nous apprenons que la piscine n’ouvrira finalement pas demain, mais après-demain… Quand nous serons partis ! Gros coup au moral, car nous avions choisi cet hôtel pour sa piscine à débordement avec vue sur la ville.

Quitte à déprimer, on commence à faire nos affaires pour le grand retour. Nous vidons entièrement nos sacs et jetons quelques vieilleries que nous trainions depuis des mois : un reste du bidon de 750 ml de crème solaire acheté à Sydney, un antimoustique en fin de vie, mes chaussures légères (qui n’ont plus de semelle), 2-3 t-shirts, notre paréo troué qui a servi de jupe, de foulard, de drap, de plaid, etc. Nous faisons aussi notre check-in en ligne pour les vols et commençons à organiser notre retour en France, notamment à chercher un appartement à Nice. Moral en berne.

 

Nous montons au Club Lounge pour notre dernier festin du soir. Nous mangeons comme des ogres pour se consoler et terminons notre soirée en regardant un film sur l’énorme TV. Nous dormons les rideaux grands ouverts, avec la vue sur la ville. On a dû mal à fermer les yeux.

 

Jeudi 20 octobre — Retour en France  

Comme d’habitude, nous nous réveillons à 7 h 30 avec les premiers rayons du soleil sur Bangkok. Encore une fois, on se régale avec un petit-déjeuner européen/américain (Robin aime les saucisses au réveil, quelle idée !). Au cas où, nous descendons à la réception pour savoir ce qu’il en est de la fameuse piscine : elle reste fermée. Nous sommes tellement déçus que le réceptionniste a pitié de nous : il nous propose de monter la voir à défaut de s’y baigner ! C’est vraiment dommage car la piscine et la terrasse dominent Bangkok, c’est super agréable. Pour se réconforter, nous allons faire un tour au parc Lumphini voir nos derniers varans.

 

Nous rentrons à l’hôtel et bouclons nos sacs pour la dernière fois. On a du mal à y croire. On rentre en France après 255 jours de voyage…

À l’aéroport, je jette mes sandales qui sont en piteux état. Elles auront tenu tout le voyage, pourtant achetées 2 € sur une brocante il y a quelques années ! Nous faisons notre check-in et quand Robin donne son passeport, le steward semble embarrassé. Il ne comprend pas pourquoi Robin est enregistré à « Dr » au lieu de « Mr ». Sous prétexte d’avoir une thèse, Robin trouvait ça cool de mettre Dr F. (merci au steward de m’avoir donné raison !). Nous dépensons nos derniers baths dans un Burger King, puis embarquons. Tristesse absolue.

Nous enchainons deux avions avec une escale à Abu Dhabi où, épuisés, nous dormons jusqu’à l’embarquement du vol. On est dans un état indescriptible. Contents de retrouver nos proches, mais tellement tristes que le voyage s’arrête et un peu anxieux de ce qui nous attend en France.

 

Vendredi 21 octobre – Welcome home 

Nous atterrissons à 8 h à Charles de Gaulle. Nous attendons presque une heure nos bagages avec les yeux rivés sur la montre. Nous avons un train pour Caen à Saint-Lazare à 10 h. Jusqu’aux dernières heures du voyage, c’est la course. Nous prenons le RER B à l’heure de pointe… Avec nos sacs, on nous fait comprendre qu’on gène… Mais pourquoi on est rentré ? On traverse la banlieue parisienne sous la grisaille. C’est le choc. Et on se caille.

On arrive pile à l’heure à Saint Lazare, cette gare que je connais tant. Rien n’a changé. Sauf nous.

Deux heures plus tard, le train s’arrête à Caen. Mon frère et mon père nous attendent sur le quai de la gare. Bonheur.

Nous avons du mal à réaliser que c’est la fin d’un rêve et que le voyage est fini. Nous sommes un peu perdus (mais nous retrouvons rapidement le chemin d’Intermarché : beurre salé, crème fraiche et fromage !).

Clap de fin d’une merveilleuse aventure.

Vous pourriez aimer

8 Commentaires

  • Répondre anna 1 octobre 2017 à 23 h 11 min

    bravo d’avoir terminer votre blog:) C’est quoi une option VIP : Vue Imprenable Particulière ! Je suis intriguée par l’immeuble en escalier de Bangkok : construction ou art moderne ? eh oui c’est toujours difficile quand des bonnes choses se terminent.. mais bientôt de nouvelles arrivent …..

    • Répondre Elise 2 octobre 2017 à 20 h 30 min

      Merci beaucoup Anna ! 😀

  • Répondre Christine François 2 octobre 2017 à 17 h 54 min

    J’ai bien apprécié ce voyage par procuration

    • Répondre Elise 2 octobre 2017 à 20 h 23 min

      Merci beaucoup, mais tu as aussi participé au voyage et tu t’es même dévouée pour la sangsue 😉

  • Répondre gallou 2 octobre 2017 à 22 h 03 min

    Que de nostalgie, d’avoir voyagé au travers de ce blog, merci car je n’osé imaginer le temps que cela vous a pris de faire ce merveilleux blog! Merci merci

    • Répondre Elise 3 octobre 2017 à 21 h 05 min

      Merci beaucoup de nous avoir suivi depuis le début.
      Effectivement ca nous a pris du temps, mais nos lecteurs réguliers nous ont motivés alors merci à toi 😀

  • Répondre Katherine 2 octobre 2017 à 22 h 49 min

    Bon ben voilà, c’est fini ……..
    Quand je pense Adèle que tu aurais pu t’assommer au plafond. Cela aurait fait désordre !
    Encore un grand BRAVO et merci

    • Répondre Elise 3 octobre 2017 à 21 h 05 min

      Merci Mum ❤️

    Laisser un commentaire