Bilan États-Unis

Miami : 1 an !

14 juillet 2019

 

Après une année 2016 en voyage (un an sans travail), une année 2017 à travailler (un an sans vacances), nous avons commencé l’année 2018 en s’expatriant à Miami. Je vous passe les détails : dire à ma chef pour la deuxième fois que je quitte la boite, redéménager de Nice à Grenoble, puis de Grenoble à Caen, rechanger de sécurité sociale, rechanger toutes nos domiciliations, faire nos visas pour les USA et accessoirement… se marier.

Le tout en trois mois.

Mars 2018

3 mars 2018 : on sort de l’aéroport de Miami avec nos 110 kilos de bagages. Notre chauffeur Uber ne parle qu’espagnol, notre Airbnb est très moderne avec palmiers et piscine et nous allons au supermarché ouvert toute la nuit, en short t-shirt. Bienvenue à Miami.

Les semaines suivantes sont intenses : rechercher un appartement, déposer des dossiers, avoir un entretien avec le manager qui gère l’immeuble, ouvrir un compte bancaire, passer un drug test pour Robin, faire les demandes pour nos numéros de sécu, nos permis de conduire et mon autorisation de travail.

Heureusement, il y a aussi le soleil, la mer, les palmiers et de nouvelles découvertes.

 

Avril 2018

Nous sommes dans notre appartement depuis deux semaines et sommes… déçus, déboussolés, fatigués. L’appartement n’est pas du tout isolé, notamment à cause des fenêtres mal montées. Nous sentons le vent depuis notre lit. Le pire est le resto en dessous (un resto plutôt calme) qui fait venir la femme de ménage (plutôt très bruyante), parfois à 2 h du matin, parfois à 5 h. Elle vient régulièrement avec ses enfants, dont un nourrisson qu’elle laisse hurler dans la voiture. Nous ne pouvons pas quitter l’appartement sans payer 3700 $ de pénalités pour rompre notre bail…

Mi-avril, Robin rentre du travail avec LA nouvelle. Un pote de son labo, qu’il connait depuis ses précédents séjours à Miami, nous loue le cottage dans son jardin en contrepartie de l’aider avec ses chiens.

Fin avril, nous louons une voiture pour sortir de Miami. Nous partons visiter la partie Sud du parc des Everglades. Nous sommes gâtés pour cette première visite : alligators, crocodiles, oiseaux et lamantins.

 

Mai 2018

Début mai, nous quittons notre appartement. On stocke nos meubles à droite et à gauche et atterrissons dans le cottage chez Cédric et Amy. Ce n’est pas très grand, mais c’est calme. Nous sommes censés y rester trois mois (nous y sommes toujours !).

Je commence des cours d’anglais. J’ai cours quatre matinées par semaine, mais je comprends rapidement que je vais faire plus de progrès en espagnol qu’en anglais… Les élèves et le prof sont hispaniques et les explications se font en espagnol. Je réfléchis en français, on m’explique de l’anglais en espagnol. Ce n’est pas gagné.

Je m’occupe des chiens en rentrant des cours et, étonnamment, ça se passe plutôt bien.

Cottage Un an Floride blog voyage 2019 11

Notre cottage

 

Juin 2018

Début juin, nous allons voir Claire, la chef de Robin, à une compétition d’apnée. Elle bat son précédent record (qui est le record américain) en nageant 184 mètres en apnée dynamique avec palmes. Impressionnant.

Mi-juin, nous achetons une voiture, le graal pour vivre à Miami. On en profite pour aller se baigner, se balader au parc de Bill Baggs et découvrir de nouveaux quartiers.

Robin termine juin au Canada ; une semaine de conférence sur l’île de Victoria. Plein de gens qui parlent de poissons, parait que c’était super.

 

Juillet 2018

4 juillet, nous fêtons notre première fête nationale américaine. À Miami, des dizaines de feux d’artifice sont tirés pour l’occasion.

L’été est bien installé et nous adorons les bains de mer à 32 °C. Nous profitons toujours autant de Bill Baggs et de sa plage où les bébés tortues s’apprêtent à éclore et à rejoindre l’océan.

Le 15 juillet, nous sommes à 9 h du matin au Bouchon du Grove, un resto français de notre quartier. La finale de la Coupe du Monde de foot est à 11 h, mais les lieux francophones sont pris d’assaut à chaque match. Nous fêtons la victoire entre Français chez une collègue de Robin.

Pendant ce mois de juillet, nous profitons du Mango Festival à Fairchild Tropical Garden (on mange aussi des kg de mangues qui tombent de l’arbre de notre voisin) et d’une soirée à Calle Ocho pendant le « Viernes culturales » qui célèbre la culture cubaine de Miami.

 

Août 2018 

Début août, quand le soleil brule et que l’humidité est au max… nous allons à Shark Valley, dans les Everglades, pour faire une boucle de 25 kilomètres à vélo. Intérêt proche de 0 (une petite route bétonnée rectiligne), sauf si vous vous passionnez pour le cyclisme dans une cocotte-minute.

Le 8 août, nous rentrons en France précipitamment pour dire au revoir au Daddy de Robin. Malgré le contexte, c’est deux semaines au pays du pain et du fromage nous font du bien. On profite de la famille et des longues journées d’été (le soleil se couche bien plus tôt à Miami).

À notre retour, je commence à travailler en free-lance. À défaut de gagner ma vie, je peux répondre à la question « tu fais quoi dans la vie ? » qui insinue, trop souvent, que seul un « vrai emploi, avec un salaire » est une bonne réponse.

Julienas Un an Floride blog voyage 2019 14

Daddy’s view

 

Septembre 2018

Nous continuons notre découverte des différents quartiers de Miami et partons en week-end à Naples. Nous prenons la route vers l’Ouest, direction le golfe du Mexique. Nous en profitons pour emprunter une piste dans les Everglades et voir des alligators et… deux pythons ! Nous visitons Everglades City, Marco Island, avant de tomber sous le charme de Naples. Les maisons sont belles et harmonieuses et nous apprécions la tranquillité de cette petite ville. Nous profitons de dauphins joueurs sur le fishing pier et des magnifiques plages des state parks Delnor-Wiggins et Lover Key. Sans aucun doute, les plages du golfe du Mexique sont plus belles que celles de Miami.

Fin septembre, nous allons voir un match de football américain. Dès le parking, les supporters sont chauds comme la braise et transpirent la bière. Des sonos sont installées partout, rendant la traversée du parking déjà dépaysante. Nous sommes les seuls à ne pas être habillés aux couleurs de l’équipe. Le stade est immense, le match est long et je saisis mal les règles, mais j’adore regarder la fanfare dans les tribunes, mes voisins hystériques et la kiss cam (avec les déclinaisons dance cam, shave cam, etc.). S’il y a bien un truc qu’on ne peut pas enlever aux Américains, c’est leur faveur de supporter !

 

Octobre 2018

Nous continuons nos balades dans Miami et les alentours : concert de Julian Marley (fils du père), à Design District. Bob Marley est d’ailleurs décédé à Miami lors d’une escale entre l’Allemagne et la Jamaïque, où il souhaitait passer ses derniers jours.

Nous partons en week-end à 150 km au Nord et nous longeons la côte jusqu’à la petite ville de Stuart. Malgré une succession de stations balnéaires, certains espaces sont « presque » naturels. Nous avons un petit coup de cœur pour le John D. MacArthur Beach State Park et l’île d’Hutchinson où les plages sont moins bétonnées et moins fréquentées qu’à Miami.

Christine et mon père arrivent à la fin du mois. Pendant 10 jours, nous visitons Miami et ses environs. Depuis notre arrivée, nous avons « gardé » certaines activités afin d’en profiter avec nos familles : visite de Key West, airboat dans les Everglades, match de NBA, balade en bateau dans la baie de Miami. C’est les vacances !

 

Novembre 2018

Quatre jours après le départ de Christine et mon père, ma mère arrive pour mes 30 ans. Les visites reprennent ; les biches de Big Pine Key et les bébés alligators n’ont pas bougé. Pour mon anniversaire, nous survolons Miami en hydravion. C’est drôle de décoller et d’atterrir sur l’eau et ce n’est pas plus mouvementé qu’en avion sur le tarmac. Pendant une heure, nous admirons Miami Beach, l’île de Key Biscayne, les tours de Brickell et de Downtown, et les belles maisons de Old Culter. Magnifique.

Dans un style complètement différent, nous allons visiter le Kennedy Space Center. Situé à 300 km au Nord de Miami, c’est depuis ce site de la Nasa que sont parties les nombreuses fusées pour l’exploration spatiale, notamment de la mission Apollo 11 qui permettra à l’Homme de marcher sur la Lune.

Notre voiture achetée 5 mois plus tôt décide de vivre ses derniers jours de gloire… Nous la maintiendrons en vie quelques mois de plus en ne faisant que des trajets de moins de 20 kilomètres (super pratique) (maintenant on roule en SUV comme de vrais américains).

Fin novembre, nous fêtons notre premier Thanksgiving. Amy et Cédric ont organisé un repas dans le jardin et nous dinons donc DE-HORS, le 26 novembre, sans même risquer de mourir de froid.

 

Décembre 2018

Je commence décembre avec ma deuxième gingivite (rappelez-vous, je vous ai déjà raconté la première, à relire ici). Cette fois-ci, c’est pire, je n’ai même plus envie de manger (c’est dire…).

Les parents de Robin viennent nous rendre visite pour une semaine. Les visites sont toujours identiques, mais nous avons une surprise lors de notre balade à Flamingo, dans les Everglades. Un lamantin blessé a été repéré dans la marina et nous assistons à son sauvetage. Comme beaucoup de ses copains, il a été abimé par l’hélice d’un bateau. C’est émouvant de voir sa capture et son départ vers l’aquarium de Miami, où il sera soigné et, si tout se passe bien, réintroduit en mer.

Le 24 décembre, nous partons pour notre premier road trip américain, direction le Nord de la Floride. Nous vous raconterons ça dans notre prochain article. Teasing : c’était super !

Manatee Rescue Un an Floride blog voyage 2019 1 (1)

Manatee Rescue en action

 

Janvier 2019

Au retour de notre road trip, je garde une petite fille d’un an que j’avais déjà gardé à l’automne. J’empile des cubes, je joue du tambour, je lis des livres où les animaux parlent et je fais des tours de poussette qui m’obligent à regarder des tutos YouTube pour la déplier/replier.

On passe une soirée au Fairchild Night Garden. Pendant quelques semaines, les jardins sont joliment éclairés et on peut s’y balader dès la nuit tombée.

On profite de janvier pour planifier les 6 prochains mois : semaine en Louisiane, rangement du cottage pour le laisser pendant un mois à sa proprio, renouvellement des visas, aller/retour en France, etc.

Fairchild garden Un an Floride blog voyage 2019 24

Lumières de Noël, version locale

 

Février 2019 

Nous commençons le mois de février par une petite semaine à La Nouvelle-Orléans, où Robin participe à une conférence. Nous arrivons un jour avant pour aller visiter les plantations de canne à sucre et de coton le long du Mississippi. Nous passons une journée très intéressante à découvrir cette région à l’histoire douloureuse. Durant la semaine qui suit, Robin est occupé à sa conférence. De mon côté, je travaille le matin et visite l’après-midi. J’apprécie cette ville où la vie piétonne est possible.

À peine rentrés de La Nouvelle-Orléans, mon frère et Julia arrivent pour 10 jours. C’est reparti pour les visites classiques : Miami Beach, Wynwood, Design District, Coral Gables, les Everglades, etc.

Fin février, nous déménageons de notre cottage pour vivre un mois dans la maison de Cédric et Amy et laisser le cottage libre pour la mère de Cédric. Packer, dépacker, packer, dépacker, l’histoire de notre vie.

Oak alley plantation Un an Floride blog voyage 2019 25

Oak Alley Plantation, le long du Mississippi, au Nord de La Nouvelle-Orléans

 

Mars 2019

Ça y est, nous avons survécu à notre première année à Miami. Nous fêtons notre premier anniversaire de vie américaine en campant dans les Everglades. On affronte des milliers de moustiques et les yeux jaunes d’un crocodile de 4 mètres. Mais ce n’est rien comparé à cette expatriation.

Cette année a été rythmée de up and down. J’ai regardé 854 fois les billets d’avion pour rentrer, j’ai répondu « ça va » alors que ça n’allait pas du tout. Robin se heurte à des mentalités très différentes dans son travail. Il a dû aussi assumer que nous étions là « pour lui ». Pas toujours facile de tenir quand je supplie de rentrer.

Malgré tout ça (+ la folie consumériste des États-Uniens + le mode de vie complément hors-sol des Miamiens + l’injustice d’un système ultralibéral, etc.), nous signons pour une deuxième année. La vie à l’étranger est très formatrice. Se sentir bien à Miami aura été un sacré challenge. Quand on veut, on peut; rien n’arrive par hasard.

On se retrouve dans de prochains articles pour vous raconter notre road trip au Nord de la Floride, notre semaine à La Nouvelle-Orléans et vous faire découvrir un peu plus la Floride (croyez-le ou non, j’ai encore des choses à raconter) !

Camping Everglades Un an Floride blog voyage 2019 26

Entendez-vous les moustiques ?

Vous pourriez aimer

3 Commentaires

  • Répondre Aurely 14 juillet 2019 à 9 h 24 min

    Tes récits tellement bien ecrit et ton humour m avaient manqué. Welcome come back !!!

    • Répondre Elise 15 juillet 2019 à 3 h 24 min

      Merci beaucoup. Prochainement, on va poster des photos de biches du bois des rues de Big Pine. Tu vas voir comme elles sont belles 😂

  • Répondre coco 17 juillet 2019 à 11 h 32 min

    Ouah !!! Quelle année !!! et quel plaisir de retrouver Elise 😉
    En espérant que tu vis mieux cette 2ème année !!
    Bisous de nous 3

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.