Cambodge

Repos forcé à Battambang

16 mai 2016

 

Lundi 25 avril, après une petite semaine à Siem Reap, nous partons en bus, direction Battambang. C’est à 300 kilomètres et le trajet en bus se passe bien, malgré la lenteur. Arrivée à la gare, on se fait sauter dessus par les tuk-tuks (première fois que cela nous arrive depuis le début du voyage, mais pas la dernière). Pour une fois, nous avons bien lu Le Routard et nous prenons la navette gratuite pour le centre-ville. Ciao les tuk-tuks. Nous faisons le tour de quelques hôtels. On a dû mal à comprendre leur sens du commerce. Ils nous préviennent que si nous partons de l’hôtel pour aller voir d’autres hébergements et que nous revenons, le prix sera plus cher (nous sommes en basse saison et l’hôtel est vide…). Évidemment, nous cherchons un autre hôtel et trouvons mieux, pour moins cher (et avec un staff super sympa).

Nous visitons rapidement la ville et le marché. Il fait super chaud et tout le monde dort dans les échoppes. Nous passons la fin d’aprèm dans une piscine d’un hôtel voisin où nous avons accès gratuitement. Nous reportons notre journée moto et la visite de la campagne alentour au mercredi pour profiter de la piscine et de la ville le lendemain. Nous nous sentons bien Battambang et, malgré que ce soit la deuxième ville du pays, c’est plutôt calme. À partir de 21 h, les rues sont désertes !

Comme prévu, nous passons notre journée du mardi à la piscine et dans la ville. En fin de journée, quand il fait moins chaud, les Cambodgiens s’activent. Beaucoup se promènent le long de la rivière et font du sport ou dînent en famille. Pour notre deuxième soirée, nous dînons encore dans un indien délicieux.

 

Mercredi 27 avril, nous partons à moto dans la campagne. Les paysages sont vraiment magnifiques. On ne s’attendait pas à une campagne si verte et fleurie. Il y a même un petit vignoble. Nous faisons une pause dans une école, à l’heure de la récré. Seul un petit garçon parle anglais et c’est difficile de communiquer. Nous continuons notre chemin tranquillement, au rythme cambodgien. Ils roulent plutôt lentement, ce qui n’est pas sans nous déplaire.

Nous arrivons au petit temple de Banan. Il est en haut d’une colline, la vue est très belle et le ciel est dégagé. Le temple est fait de pierres de plusieurs couleurs (mais honnêtement après Angkor, ça ne casse pas trois pattes à un canard). Nous parlons assez longuement avec une Québécoise d’origine cambodgienne. Sa mère vit au Canada, mais vient au Cambodge pour quelques mois chaque hiver. Elle a beaucoup voyagé en Asie et, comme souvent, les discussions avec les gens qui ont une double culture sont très intéressantes.

Nous redescendons et allons chercher des grottes que nous ne trouvons pas. Robin part en éclaireur et court sur quelques centaines des mètres et se tord la cheville sur le retour. Troisième entorse en trois ans (vivement l’année prochaine). Nous écourtons la journée moto et rentrons à l’hôtel. La cheville est gonflée et bleutée, mais cela ne semble pas trop grave. Nous décidons de rester à Battambang en attendant que Robin puisse marcher. Heureusement, nous avons la piscine dans la rue de l’hôtel et de quoi se restaurer (je ne suis donc pas obligée de le porter pour lui faire prendre l’air).

 

Les jours qui suivent se ressemblent. Nous passons quatre jours entre l’hôtel et la piscine. Les premiers jours, Robin ne peut pas se baigner, j’en profite pour lui. À défaut de visiter, nous mangeons beaucoup et profitons avec plaisir de la Western Food. Nous bloguons et rattrapons tout notre retard… (que nous avons reperdu depuis !)

 

Après 4 jours et demi de repos complet, Robin peut enfin marcher, doucement. Nous sommes contents d’avoir pris la décision de ne pas bouger. Robin a été sérieux avec les anti-inflammatoires, le bandage, la crème et la position de sa jambe et cela a payé. Nous quittons enfin Battambang le lundi 2 mai pour la capitale, Phnom Penh !

 

À bientôt pour le prochain article !

Vous pourriez aimer

6 Commentaires

  • Répondre MARINE FAILLETTAZ 17 mai 2016 à 9 h 08 min

    C’est génial de voyager comme ça avec vous!!! Robin tu as bien maigri!!!!
    Profitez à fond! Nous on dort toute la semaine au mouillage ça bouge beaucoup et au bureau j’ai le mal de terre la journée!
    Si vous avez des questions sur le Cambodge la spécialiste c’est Louise Roche!! Gros bisou!! Marine

  • Répondre coco 17 mai 2016 à 9 h 09 min

    Battambang !!!
    C’est de là qu’est originaire la grand-mère de Fred !!!
    Ca fait drôle de voir des photos de là bas !!!!
    Et ca fait tellement envie aussi !! 🙂

    • Répondre Elise 17 mai 2016 à 13 h 07 min

      Génial! On ne savait pas qu’elle venait de Battambang. On aime encore plus alors 😜

  • Répondre Bobi 17 mai 2016 à 19 h 31 min

    Mais quelle classe ce Robin 😉
    J’espère que les blattes étaient bonnes !
    La bise à vous deux !

  • Répondre gallou 18 mai 2016 à 8 h 27 min

    Coucou les loustics! J’espère que Robin va mieux! Encore et toujours vous nous faites rêver sauf pour l’entorse bien sur^^. On vous embrasse fort fort

  • Répondre 25 jours au Cambodge : notre bilan – Elise on the way 31 mai 2016 à 17 h 04 min

    […] Manque de bol, le lendemain, Robin s’est tordu la cheville et nous sommes restés 5 jours bloqués. Nous avons donc visité pendant 20 jours comme des dingos (sauf à Koh Rong Samloem, comme vous […]

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.