Bilan Cambodge

25 jours au Cambodge : notre bilan

31 mai 2016

 

Après 25 jours au Cambodge (18 avril/12 mai), voici notre bilan. Pour faire simple, 25 jours, ce n’est pas assez ! On a vraiment beaucoup aimé le pays et on y serait bien resté plus longtemps, surtout que nous avons eu un petit contretemps. À Battambang, nous avons fait notre demande de visa vietnamien, sur laquelle il fallait inscrire la date d’entrée. Manque de bol, le lendemain, Robin s’est tordu la cheville et nous sommes restés 5 jours bloqués. Nous avons donc visité pendant 20 jours comme des dingos (sauf à Koh Rong Samloem, comme vous avez pu le voir précédemment) et on ne compte plus les réveils avant 6 h du matin.

Nous avons fait seulement 6 étapes et avons délibérément zappé la région du Mondol Kiri pour avoir plus de temps. C’est aussi une bonne raison de revenir très vite au Cambodge ! Comme d’habitude, voici une petite carte de notre périple.

carte bilan Cambodge blog voyage 2016

 

Le Cambodge, c’est 24 dodos dont :

  • 20 nuits en hôtel et/ou en guesthouse
  • 3 nuits en dortoir à Koh Rong Samloem
  • 1 nuit dans un bungalow façon case africaine (tout est possible en Asie)
  • 0 bus de nuit 😀

 

Le Cambodge en vrac :

  • 1 cheville de foulée et 5 jours de pause dans notre voyage
  • 2 jours et demi de scooter (à cause de cette même cheville)
  • 3 lok-laks délicieux, une spécialité cambodgienne à base de bœuf
  • 3 jours de farniente à Koh Rong Samloem
  • 80 shakes aux fruits (depuis nous avons réduit le rythme)

 

Nos + Cambodge :

– Une très bonne surprise. Comme je l’ai déjà dit, nous avons adoré le Cambodge. Nous n’avions pas vraiment de programme établi ni d’attente pour ce pays où nous pensions rester entre 15 et 20 jours. Nous avions lu sur internet et entendu de la part d’autres voyageurs, qu’il n’y avait pas grand-chose à faire au Cambodge, hormis Angkor et les plages. Et pourtant, on ne s’est pas ennuyés ! De plus, l’accueil des Cambodgiens n’est pas réputé, alors que nous les avons trouvés adorables. Enfin, beaucoup de touristes se plaignent du monde à Angkor. Alors oui c’est vrai, Angkor c’est une grosse usine à touristes (« sept cents millions de Chinois, et moi, et moi, et moi ») mais en réfléchissant bien à son parcours, on peut avoir quelques temples juste pour soi. Bref, le Cambodge, c’est top !

– La gentillesse des Cambodgiens. Cela faisait partie de notre bonne surprise en arrivant, mais les Cambodgiens méritent un « plus » à eux tous seuls ! Évidemment, on a rencontré une vendeuse antipathique (en plus, elle vendait des pantalons moches) et un hôtelier désagréable, mais avec deux méchants en 25 jours, on peut dire que les Cambodgiens sont des gentils ! On voit qu’ils ont intégré les codes du tourisme mondial et beaucoup parlent très bien anglais. Encore un pays où il est facile de voyager !

– Nos excursions à moto. Comme au Laos, nos tours en moto ont été l’occasion de sortir des villes et de découvrir un peu les campagnes, que nous avons trouvée très belle et peuplée.

– Les temples d’Angkor, que nous avons adorés. Trois jours et demi étaient juste assez pour en profiter. On pourrait y passer une semaine, mais il faudrait revoir le budget. Le billet pour trois jours coûte 80 dollars par personne, soit l’équivalent de quatre jours de notre budget quotidien par personne pour le Cambodge (budget quotidien = hôtel, nourriture, transports, visites). Il faudrait aussi entrecouper les journées à Angkor avec des journées repos, parce que pour faire sept jours de visite d’Angkor non-stop, il faut être archéologue.

 

– Les plages du Sud, très belles plages… Quand elles sont propres. Je n’aborderai pas le sujet de la pollution en Asie du Sud-Est dans cet article, afin de rester sur une note positive.

 

Nos – au Cambodge :

– Ne pas avoir eu assez de temps pour faire le Sud. Je me répète, mais on serait bien resté plus longtemps au Cambodge et surtout au Sud. On aurait aimé se poser pour de vrai à Koh Rong Samloem, mais aussi découvrir Koh Rong, l’île voisine et Koh Kong, une île proche de la Thaïlande. Bref, on reviendra.

– La cheville en mousse de Robin. Les petits bobos font partie du voyage. Heureusement, cela est arrivé lorsque nous étions dans un hôtel plutôt cool, où Robin pouvait faire son installation pour dormir avec le pied en l’air et où nous pouvions profiter de la piscine. Robin est habitué des entorses et a esquivé le passage chez le médecin (ce qui évite les problèmes avec l’assurance – coucou Chapka qui ne veut pas me rembourser ma visite chez le dentiste au Laos parce que cela n’était « ni urgence, ni un accident »).

– Les retards de bus. C’est un « petit » moins, parce que l’Asie sans longs trajets en bus, ça ne serait pas l’Asie. Au Cambodge, il faut souvent ajouter des heures supplémentaires sur les temps de trajet annoncé. Notre max ? Plus trois heures sur le trajet de cinq heures annoncées entre Battambang et Siem Reap.

Nous finissons par deux très gros moins, qui en soit ne nous ont pas dérangé au quotidien, mais qui laisse un goût très amer :

Dollars et corruption. Au Cambodge tout se paye en dollars suite à la période d’administration de l’ONU au début des années 90 et, par conséquent, tout coûte 1 dollar, ou presque. Les centimes se payent en riels, nous avions donc deux monnaies en poche. Robin a rapidement appris à demander en cambodgien « Combien ça coûte ? » et à compter jusqu’à dix, ainsi que les mots « cents » et « miles ». Les Cambodgiens étaient généralement surpris d’entendre Robin leur demander un prix en Khmer et répondaient donc en Khmer, avec un prix toujours inférieur à ce qu’on payé en demandant en anglais. Concernant la corruption, le Cambodge fait partie des pays les plus corrompus au monde. Elle est présente à toutes les échelles de la société, des « élections », au professeur qui fait payer des pseudo cours du soir, obligatoires pour réussir les examens.

Le tourisme sexuel. HEUREUSEMENT, nous y avons très peu été confortés notamment, car nous avons soigneusement évité certaines villes ou certains quartiers. Malgré tout, nous avons quand même croisé quelques papis avec des filles bien plus jeunes que moi.

Dans la même idée que ce que je viens d’évoquer, mais d’une façon différente, nous avons croisé des drôles de familles. À Battambang, nous avons passé pas mal de temps dans la piscine d’un hôtel où une « famille » résidait. Monsieur blanc-bec et bedonnant, avec une maman de trois enfants. En cinq jours, monsieur a joué une fois avec les enfants dans la piscine, mais nous n’avons vu aucun autre échange. Monsieur et maman se parlent de temps en temps en anglais. Monsieur boit des bières au bord de la piscine, maman semble attendre que le temps passe, les enfants jouent. Au cours de la journée (oui, nous sommes restés longtemps à la piscine), ils font plusieurs allers-retours (courses, école, restaurant, etc.) et maman change intégralement de tenue à chaque sortie (talons-mini robe moulante). Ce n’est pas très correct de juger cette « famille » en ne les voyant que quelques jours, mais ça laisse perplexe.

Pour finir sur le sujet, voici un article d’Helena (rencontrée en route) lors de son passage à Koh Rong (c’est aussi pour cela que nous sommes allés à Koh Rong Samloem et non à Koh Rong).

 

Nos lieux coup de cœur (par ordre de visite) :

Sur les précédents articles, nous avions attribué 5 coups de coeur par pays. Comme nous n’avons fait que 6 étapes au Cambodge (dont une d’une seule journée à Kep), nous avons décidé de ne mettre que 3 (gros) cœurs (remarquez l’effort d’équité entre nos articles bilans ! 😀).

  • Angkor

 

  • Koh Rong Samloem

 

  • Kampot

 

À bientôt le Cambodge et maintenant direction le Vietnam !

Vous pourriez aimer

19 Commentaires

  • Répondre Caro 31 mai 2016 à 18 h 22 min

    J’adore trop vos bilans!!!! je me dis quand j’irais bien je vais les relire pour être sure de passer par vos coup de cœur! 😀 Des bisous à vous deux!

    • Répondre Elise 1 juin 2016 à 1 h 56 min

      Merci Caro, c’est gentil! Bisous

  • Répondre Anthony 31 mai 2016 à 20 h 11 min

    Super article bilan ! 1200 kms en bus c’est énorme. Vous faites quoi pour vous occuper durant les trajets ? Bisous

    • Répondre Elise 1 juin 2016 à 1 h 59 min

      Pendant les trajets, on dort, on écrit le blog et le journal de bord, on observe nos voisins, on mange et parfois on regarde un film! Pas le temps de s’embêter.

  • Répondre Steph 1 juin 2016 à 1 h 14 min

    Même dans les bilans vous nous sortez encore des petites merveilles…!
    Le bilan, super ludique et bien illustré, comme d’hab! J’adore!
    Pleins de bisous!

    • Répondre Elise 1 juin 2016 à 2 h 00 min

      Merci Steph! Si tu veux faire du tri de photos, on a du taf pour toi 😀

  • Répondre COCO 1 juin 2016 à 13 h 47 min

    Quel beau bilan !!! Comme d’habitude !!! Toujours positifs !! Merci merci
    ko

    • Répondre Elise 4 juin 2016 à 9 h 36 min

      Merci Coco 😘

  • Répondre Tiphaine 2 juin 2016 à 7 h 13 min

    J’adore lire vos articles! Gros bisous

    • Répondre Elise 4 juin 2016 à 9 h 38 min

      Merci Titi. On se fait un vrai bilan rue Écuyère à mon retour! Bisous

  • Répondre Al 4 juin 2016 à 8 h 26 min

    Combien de temps pour faire ces magnifiques cartes ?

    • Répondre Elise 4 juin 2016 à 9 h 25 min

      Celle du Cambodge 1h30! (Mais celle d’avant on a galeré).

  • Répondre aurelie 4 juin 2016 à 9 h 58 min

    oui super bilan !! on se rend bien compte que vous ne chômez pas 🙂 !! bisous bisous

  • Répondre Katherine 5 juin 2016 à 19 h 36 min

    Super bilan !
    Juste un petit moins : les photos de ce post sont en format png avec un nom « sans titre » et il n’est donc pas possible de les télécharger sans changer de nom (alors que les photos en format jpg ont leur propre nom). Etant bien la fille de ma mère (!), les photos pour moi, c’est sacré et je ne peux m’empêcher de les télécharger …

    • Répondre Elise 16 juin 2016 à 19 h 25 min

      Bizarre, bizarre car tout est enregistré en JPG et nous arrivons à les télécharger.

  • Répondre Mathilde 10 janvier 2017 à 22 h 04 min

    Bonjour Élise
    J’ai découvert ton blog aujourd’hui car je cherchais des infos sur le Cambodge. Nous sommes un jeune couple et notre premier grand voyage a été en 2016 à l’île Maurice, que nous avons choisi de faire très loin des hôtels de luxe.
    Du coup, nous sommes un peu « novices » en voyage. Je voulais savoir si le Cambodge était un pays « facile » et si tu nous conseillais de réserver à l’avance nos lieux de séjours, ou s’il était possible de réserver sur place directement ?
    Merci pour ton retour
    Mathilde

    • Répondre Elise 12 janvier 2017 à 20 h 52 min

      Bonjour Mathilde et merci pour ton commentaire.
      Le Cambodge est pays facile à visiter en sac à dos et l’anglais est assez pratiqué. Pour les hébergements, nous n’avons jamais réservé. Nous regardions un peu sur internet et nous avons trouvé de la place dans les hôtels ou guesthouses que nous souhaitions (nous n’étions pas en haute saison). Nous avons toujours utilisé l’application Maps.me pour nous rendre à nos hôtels. C’est très pratique et tu as aussi les sites touristiques, restos, etc. qui sont indiqués. C’est un GPS hors-ligne qui fonctionne en mode avion. En fonction de ton parcours, on peut te communiquer les noms des hôtels où nous avons dormi.
      Si tu as d’autres questions, n’hésites pas !

  • Répondre Mathilde 16 janvier 2017 à 6 h 07 min

    Bonjour Élise, merci d’avoir pris le temps de me répondre et merci pour tes conseils. Nous allons nous renseigner plus amplement et commencer à préparer notre voyage. Je vois que tu y a séjourné d’avril à mai, nous pensions y aller en décembre est-ce une bonne période selon toi?

    • Répondre Elise 16 janvier 2017 à 22 h 11 min

      Oui décembre est une bonne période pour aller au Cambodge car il n’y a pas de pluies. Du coup, c’est la haute saison et le prix sont un peu élevés notamment Siem Reap et les îles. Bonne préparation !

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.