Malaisie

Malacca, la cité mythique

22 août 2016

 

Dimanche 10 juillet, nous quittons Kuala Lumpur, direction Malacca. C’est la période des départs en vacances, après la fin du ramadan et il y a énormément de monde à la gare routière. Ce premier trajet en bus malais est une bonne surprise : le bus est très confortable (le mieux depuis le début du voyage) et nous sommes étonnés par la qualité des routes. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas vu de vraies autoroutes, de vrais péages et de vraies aires de repos !

À Malacca, nous trouvons un hôtel sympa, puis partons faire le tour de la ville à pied. Le quartier est très touristique, en particulier pour les Singapouriens qui y viennent en week-end. La ville est classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2008, pour son identité multiculturelle et son patrimoine matériel et immatériel (cela aurait été un excellent exemple de mise en tourisme pour mon Master !).

Depuis sa création, la ville est un carrefour maritime entre l’Orient et l’Occident. Elle fut fréquentée par des marchands chinois dès le XVe siècle, puis devint un sultanat de princes indonésiens. Ensuite, Indiens et Arabes s’y installèrent, avant que Malacca ne soit conquise successivement par les Portugais, les Hollandais et les Anglais. Malheureusement, de nombreux bâtiments ont été détruits (ou modifiés) à chaque nouvelle vague de colonisation.

 

 

Lundi 11 juillet, réveil à 2 h 45 au milieu de notre nuit pour regarder la finale de l’Euro. Pour la première fois, nous n’avons aucune chaîne qui transmet le match et nous devons nous contenter d’une mauvaise connexion internet, avec son et image en décalé. Tout le monde connaît la triste fin et nous nous rendormons quelques heures.

Avant de visiter davantage la ville, nous tentons d’acheter des tickets de bus pour notre prochaine étape. Agence de voyage, office du tourisme, achat sur internet, on accumule les échecs. Nous finissons par donner de l’argent au gérant d’une guesthouse qui va acheter les tickets à la gare routière (qui est à l’extérieur de la ville). Nous devons repasser à 17 h. Pour nous remettre de nos échecs (et ce n’est pas fini), nous déjeunons dans un restaurant tamoul. C’est typique, délicieux et vraiment très très bon marché.

 

Après manger, nous visitons l’église de Melaka, construite par les Néerlandais, puis montons sur la colline jusqu’à l’église de St Paul, construite par un capitaine portugais après avoir échappé aux pirates en Mer de Chine. Nous redescendons de l’autre côté par la porte de Santiago, construite par les Portugais puis modifiée par les Néerlandais et les Anglais !

 

Nous continuons notre balade par un tour en bateau traditionnel (mis au goût du jour) sur la rivière. C’est une barge rectangulaire à moteur, qui servait autrefois à décharger passagers et marchandises des navires au mouillage. Nous voyons plusieurs varans, de jolis ponts, des maisons traditionnelles et du street-art.

 

À 17 h pétantes, nous allons récupérer nos tickets de bus commandés ce matin. Ni le proprio ni les tickets ne sont là. Nous repartons cette fois à pied le long de la rivière. C’est très sympa et paisible. Nous arrivons dans un quartier de maisons malaises traditionnelles, où nous visitons la villa Sentosa. C’est une maison en bois sur pilotis avec un patio permettant de garder la fraîcheur. Elle date de 1920 et a été construite par le grand-père de l’actuel occupant. Très gentil et toujours souriant, il nous fait la visite de sa maison. Il a reçu plusieurs prix, notamment un du roi de Malaisie en personne. Il garde précieusement les nombreux livres d’or que tous les visiteurs signent lors de leur passage.

 

Nous rentrons tranquillement par l’autre côté du canal, jusqu’à la fameuse guesthouse où nos billets de bus ne sont toujours pas là (et le proprio non plus, évidemment) ! Nous récupérons notre argent et gagnons le droit de nous faire un aller/retour en taxi à la gare pour acheter ces maudits billets ! Nous arrivons 2 minutes, après la fermeture du guichet (#lajournéedelachance). Nous prévoyons donc un réveil matinal pour faire l’ouverture des guichets et acheter nos fameux tickets bus pour rejoindre la côte Est de la Malaisie.

Cette escapade à Malacca nous a plu, mais pas sûr qu’on y revienne tellement cela a été compliqué d’en partir ! Prochaine étape : l’île de Tioman !

 

Vous pourriez aimer

4 Commentaires

  • Répondre Marine 23 août 2016 à 18 h 43 min

    C’est génial que vous puissiez prendre en photos les gens! elles sont supers vos photos.

    • Répondre Elise 7 septembre 2016 à 15 h 59 min

      Ce n’est pas toujours évident de prendre les gens en photos mais parfois on a un bon feeling avec eux et on se permet de demander de les prendre. On a eu un coup de coeur pour ses beaux mariés !

  • Répondre aure ly 26 août 2016 à 21 h 44 min

    Cette ville me plait bien 🙂 !! bisous

  • Répondre Grokoko 8 septembre 2016 à 0 h 50 min

    Improbable cette ville !

    (Cette photo m’a tout de suite fait penser à la Nouvelle Orléans – bien que je n’y sois jamais allée…: http://i2.wp.com/www.eliseontheway.com/wp-content/uploads/2016/08/Malacca-Malaisie-blog-voyage-2016-8.jpeg)

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.