Indonésie

Senggigi & la côte Est de Lombok

24 septembre 2016

 

Dimanche 21 août, comme Mum et Laurent rentrent en France et que nous avons envie de fuir Bali, nous prenons un avion direction l’île de Lombok, à l’Est de Bali. Le vol est très agréable, nous avons une belle vue sur le Mont Agung (volcan sur Bali), puis sur le Rinjani (volcan sur Lombok).

 

Une fois à Lombok, nous filons en bus vers Senggigi, un village au Nord-Ouest de l’île. Nous avons réservé dans un petit hôtel éloigné de la rue principale et très au calme. Bonheur ! Les trois jours suivant, nous travaillons sur le blog. Pour ne rien vous cacher, c’est assez long et pénible. Nous avons pris énormément de retard dans l’écriture du blog, ainsi que dans le tri des photos (nécessaire avant de publier) et dans l’écriture de notre journal de bord quotidien (plus complet que le blog). On aime faire les choses simples…

 

Nous passons aussi du temps à chercher une agence de trek pour grimper le Rinjani et encore plus de temps à trouver un bateau pour naviguer dans le parc de Komodo. Heureusement, pour garder le moral, nous avons mangé beaucoup de burgers-frites pour moins de 2 € et nous avons joué avec les enfants du quartier.

 

Après 3 jours de blogging et de préparation de voyage, nous partons découvrir les alentours en scooter. Nous commençons par longer la côte vers le Nord. La route passe dans de nombreuses petites baies bordées de cocotiers, avec des points de vue magnifiques. Nous faisons quelques stops, notamment à la Villa Hantu, une villa en construction abandonnée (l’histoire dit que le propriétaire Australien est décédé pendant les travaux).

 

Nous continuons jusqu’à la pointe de Sira, juste en face de l’île de Gili Air (on vous reparlera de Gili Air prochainement). Nous arrivons sur une plage déserte, c’est toujours aussi magnifique. Nous trouvons une jolie étoile de mer sur le sable. Avant de la remettre à l’eau, on s’accorde un petit shooting photo avec elle.

 

Nous repartons dans les terres pour prendre une route qui monte dans les collines. Nous traversons des rizières où les travailleurs battent les tiges de riz pour en faire tomber les grains. Un peu plus loin, nous nous retrouvons dans un gros embouteillage, à cause d’un camion trop chargé qui s’est retourné dans un virage. C’est long, mais nous finissons par passer. Nous atteignons Mataram, la principale ville de Lombok. Nous visitons un premier temple, le Pura Meru, il n’y a pas grand-chose à y voir. Nous entrons brièvement dans le Water Palace, où nous faisons simplement une photo volée, car c’est un simple bassin.

 

Nous quittons la ville, direction le Sud, mais la route est assez fatigante. Nous changeons nos plans et bifurquons vers la côte sans trop savoir ce qui nous attend. Le GPS nous dit que nous roulons dans les champs… Dans les villages, les gens nous regardent étonnés et se demandent ce qu’on fait là. Lors d’un arrêt photo, Robin reste sur la moto et, à mon retour, il est entouré d’une trentaine de gamins. Chacun demande « What is your name ? ». Nous faisons de même, mais tous veulent nous dire leur nom. Nous finissons par partir, car sinon nous y passerions la fin de journée ! Notre route se termine dans un autre petit village. Des enfants suivent la moto en courant. Nous nous arrêtons pour continuer à pied, ils nous suivent toujours. Contrairement au village précédent, aucun ne parle anglais. Nous échappons donc aux éternelles questions (prénom, pays, âge, etc.). Ils sont très curieux et observent tous nos moindres faits et gestes. Ils adorent aussi se faire prendre en photo et regarder le résultat sur l’appareil.

 

Nous achevons notre balade devant un estuaire où des femmes, coiffées de leur chapeau conique, ramassent quelque chose dans la vase (peut-être des crabes ?). On ne comprend pas trop comment elles s’y prennent, mais elles ont de l’eau au-dessus de la poitrine en permanence, parfois beaucoup moins. Elles jettent leur récolte dans une bassine qui flotte à la surface. Cela nous semble complètement dingue comme technique. Nous ne sommes pas si loin de zones touristiques et de la ville de Mataram, pourtant, nous avons l’impression d’être dans un autre monde.

 

Nous quittons notre petite horde de gamins et reprenons la route. On fait un dernier arrêt sur une plage de sable noir, puis nous rentrons par des pistes avant de retrouver la route principale.

 

Clap de fin d’une très belle journée, c’est tellement agréable d’observer la vie quotidienne et de voir autant de sourires.

Vendredi 26 août, dernière journée avant de partir à l’attaque du Rinjani. Nous passons à l’agence de trek confirmer notre réservation et demander des bâtons de marche. Nous avons rencontré un couple de Français qui rentraient de ce même trek et dont la nana ne pouvait plus marcher. Ils nous ont franchement conseillé de prendre des bâtons pour la descente. Notre passage à l’agence est l’occasion de rencontrer les 3 personnes avec qui nous allons faire le trek. Ce sont des Singapouriens d’origine chinoise (on ne savait pas encore ce qui nous attendait… Suspens). On se couche tôt, car il paraît que le Rinjani, ça se mérite !

 

Vous pourriez aimer

3 Commentaires

  • Répondre Agnès 26 septembre 2016 à 3 h 10 min

    Bien vu ! la dernière photo illustre bien le blog… et celle avec vous deux et les enfants, on dirait des profs en sortie scolaire.
    Comme toujours, c’est un régal de vous suivre.

  • Répondre Caro 28 septembre 2016 à 18 h 46 min

    Trop beau les visages de tous ces enfants!!! et la dernière photo m’a aussi donné un sourire! bisous

  • Répondre Marine 30 septembre 2016 à 18 h 36 min

    Super ce reportage et les photos avec les enfants !!

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.